L'œuvre philosophique de Gaston Bachelard, d'une puissante originalité, s'avère à sa manière singulièrement provocatrice. D'un côté elle explore passionnément le dynamisme de la science au travail, les progrès turbulents de la raison, l'essor époustouflant de la physique et de la chimie dans la première moitié du XXème siècle. De l'autre, elle exalte l'imagination des poètes, le monde de la ruralité, les valeurs de l'artisanat, et la mélancolie de l'eau. Elle produit un livre génial sur l'espace propre à la maison, débat interminablement avec la psychanalyse et s'achève par une métaphysique de la solitude qui donne à toutes les dernières parutions du philosophe une tonalité grave, d'une lisibilité pourtant exceptionnelle.

Très reconnue du vivant de l'auteur, son œuvre rencontre à nouveau un lectorat passionnément curieux. La multiplication des colloques internationaux, les activités et les publications du Centre Gaston Bachelard de l'Université de Bourgogne, les efforts spécifiques entrepris par des chercheurs étrangers (notamment en Italie, au Brésil, en Roumanie, etc.), ont reconduit beaucoup de lecteurs dans la proximité de cette œuvre fascinante et polymorphe.

L'Association Internationale Gaston Bachelard, fondée à Bar-sur-Aube en 1984, n'entend pas se tenir à l'écart de ce vaste mouvement de conservation, d'interrogation, et de culture. On est bien loin d'avoir épuisé les ressources d'une philosophie marginale et secrète, dont l'écriture est par elle-même un constant bain de jouvence.

La création d'un site internet - que le philosophe attentif à la complexité de l'univers technologique n'aurait sûrement pas désavouée - répond à un besoin d'échanges et de communications accru. La mise en valeur des textes fondamentaux, des très nombreux commentaires, de documents et d'articles parfois difficiles à trouver, doit susciter ici un véritable canal d'ouverture. Un réseau d'informations générales peut ainsi se mettre en place, qui prendra en compte les émissions radiophoniques, les documents visuels, les soutenances de thèse, les colloques, et les rencontres de tous ordres.

Devant la flamme d'une chandelle, Bachelard a si souvent cité les livres des autres qu'un travail sur son œuvre est foncièrement le gage d'ouvertures et de ramifications illimitées.

Actualité récente

« La science nous enseigne une nécessité en action. Elle nous entraîne nécessairement. Et nous devons comprendre que cette nécessité est une valeur humaine. L’interhumanisme nécessaire à la science progressive a une valeur agissante bien supérieure à l’universalisme du rationalisme classique. L’interrationalisme est en quelque sorte un universalisme incarné et un universalisme en acte. L’universalité du vrai, aussi bien que l’universalité du vérifié, est, dans la science, formulée comme une actualité du rationnel. »
G. Bachelard, « La vocation scientifique de l’âme humaine », dans L’homme devant la science.Texte des conférences et des entretiens organisés par les Rencontres internationales de Genève, Neuchatel, Baconnière, 1952, p. 27

Suite

Journée d’études Bachelard et le travail des eaux

Journée d'études organisée par la Chaire Industrielle "Rationalités, usages et imaginaires de l'eau".

« Bachelard et le travail des eaux » le 13 novembre 2014
à Lyon/ Salle d'esthétique Faculté de Philosophie
15 quai Claude Bernard
69007 Lyon
Suite

500 Facebook « likes »

Nous fêtons nos 500 LIKES avec cet extrait de la magnifique préface qu’a écrit Bachelard à « Je et Tu » de Martin BUBER. « Ce n’est pas du côté des centres je et tu qu’il faudra chercher une science ontologique de l’être humain, mais puisque l’être humain est relatif à l’humain, c’est dans le lien du…

Suite
Laisser un commentaire