Maison de Bar-sur-Aube, où Gaston Bachelard a vécu et vers laquelle allait ses rêveries.

« Qu'est-ce qu'il y a de plus réel : la maison où l'on dort, ou bien la maison où dormant, on va fidèlement rêver ? Je ne rêve pas à Paris, dans ce cube géométrique,
dans cette alvéole de ciment, dans cette chambre aux volets de fer si hostiles
à la matière nocturne.
Quand les rêves me sont propices, je vais là-bas, dans une maison de Champagne ou dans quelques maisons où se condensent les mystères du bonheur ».

La Terre et les rêveries du repos